title

"L'Ame des¨Poètes Disparus"
Le 7ème DISQUE des POMMES


Sous l’œil bienveillant de ces poètes disparus, voici une séance de spiritisme dans laquelle corps (rythmique métronomique) et esprit (solos aériens) sont bien là, pour un swing tout en légèreté et finesse…
Les Pommes au sommet de leur art !

Au programme, de la chanson française. Et de la chanson française !
Déclinés en swing, Boris Vian, Sacha Distel, Charles Aznavour, Barbara, Richard Galliano Claude Nougaro, Yves Montand, sont débarbouillés à grands coups de violon, d’accordéon et de guitares.
Le groupe a fêté en grande pompe cette sortie au Théâtre Monsabré à Blois, avec deux invités très prestigieux : le violoniste Didier Lockwood le 10 juin, et le samedi 11 juin, le guitariste Romane.

Six albums leur ont déjà permis de «chanter» Brassens, Trenet, les Américains des années trente ou les airs de Paris, alors – question bête – pourquoi un septième.
« Pour renaître, se sentir vivants, proposer de nouvelles choses », s'emballe le contrebassiste Laurent Delaveau (le groupe compte encore Dominique Rouquier, guitare solo, Éric Eichwald, rythmique, David Rivière, accordéon et Laurent Zeller, violon). « Avec la chanson française que nous aimons tant, et des auteurs morts, notre spécialité ! » Rires… « Nous aimons leurs compositions, riches de mélodies qu'on ne retrouve pas chez Maître Gims ! »
Le disque qui est sorti en juin chez Frémeaux (Fnac, Leclerc, sites web, soirs de concert) a été enregistré au conservatoire de Blois par son directeur Jean-Claude Dodin, avec Mathieu Pion au mastering.
Auparavant, il avait fallu choisir les morceaux. « Pas facile, car grande est la marmite. » Il y a de grands noms, et d'autres un peu moins célèbres. Sans oublier la touche « Clin d'œil » comme Ma première guitare, chanson dans laquelle Sacha Distel se rappelle le jazz de sa jeunesse, avec Django… Le crooner y voit passer « de merveilleux " Nuages ". »
7ème CD - L'Ame des Poètes Disparus - juin 2016
Au fil des morceaux, avec un peu d'imagination, on foule le sable de plages caraïbes, guinche dans un petit bal, entonne des hymnes à la joie et au peuple façon La Belle Équipe (1936, Julien Duvivier). Les morceaux si connus revêtent de nouveaux manteaux, et surprennent encore, et swinguent, et charment, comme la touchante version des Vieux Amants…
Le groupe a joué tout son disque au théâtre Monsabré avec, cerise sur la galette, Didier Lockwood le vendredi 10 juin, et Romane le lendemain ! « Ça s'est passé très simplement ; on les a contactés, et ils ont très vite répondu positivement. » Chouette !
Pour les archi-néophytes, on dira que Didier Lockwood, plus proche de l'anti-star que de la Diva gominée, figure parmi ce qui se fait de mieux au violon. Jeune « blanc-bec », c'était un plaisir de le voir croiser l'archet avec Stéphane Grappelli, ou se mettre à genoux au côté de Michel Petrucciani, dans une joie de jouer communicative.
Quant à Romane, issu d'une famille où on est guitariste de grand-père en père et en fils, c'est un instrumentiste scintillant et inspiré. Pédagogue aussi, chroniqueur, il trempe la tradition « djangoesque » dans une fontaine contemporaine, et avec humour : « Allez, c'est tzigane, on n'est pas un demi-ton près ! »
Alain Vildart - NRCO



    1  Le piano de la plage (Charles Trénet)
    2  Dis, quand reviendras-tu? (Barbara)
    3  La maison près de la fontaine (Nino Ferrer)
    4  Couleur café (Serge Gainsbourg)
    5  Ma première guitare (Sacha Distel)
    6  Tango pour claude (Richard Galliano)
    7  Le p'tit bal perdu (Robert Nyel/Gaby Verlor)
    8  Fais-moi mal johnny (Boris Vian/Alain Goraguer)
    9  Les vieux amants (Jacques Brel/J.Brel, Gérard Jouannest)
  10  La chansonnette (Jean Dréjac/Philippe Gérard)
  11  La pluie fait des claquettes (Claude Nougaro)
  12  Clopin clopant (Pierre Dudan/Bruno Coquatrix)
  13  C'est en septembre (Gilbert Bécaud et Diamond Neil Leslie)

CD 13 titres. - sortie Juin 2016    

les 6 CD des Pommes