"il y a 100 ans naissait un génie de la musique..."

Le Maître du Jazz-Swing Manouche.

...vers le splendide site de Patrick [everwander.com] - Des photos de Django Reinhardt en N&B.- Clic here!  Liberchies (Belgique) 23-01-1910
 Fontainebleau (France) 16-05-1953)

Jean-Baptiste Reinhardt dit "Django" se produit dés l'âge de 13 ans au côté de Jean Vaissade dans les bals de Paris. Malgré un grave accident à la main gauche il persévère dans la pratique de la guitare et se produit beaucoup vers 1930 sur la Côte d'Azur.

Vers 1933, il rencontre Alix Combelle et Stéphane Grapelli. Avec ce dernier s'établira une complicité hors du commun qui musicalement s'épanouira dans la formation : " Le Hot Club de France ".

Ses premiers enregistrements le propulse au 1er rang mondial des guitaristes. De nombreux solistes américains de passage en France se produisent avec lui: Coleman Hawkins, Benny Carter, Bill Coleman, etc...

Pendant l'occupation, il joue avec Pierre Fouad et Hubert Rostaing (Grapelli préférant rester à Londres). Après la guerre il tente l'aventure américaine mais sa difficulté d'adaptation dans les grands orchestres (Duke Ellington), lui valent un revers de carrière qui le marquera longtemps.

De retour à St Germain, il enthousiasme encore toute une génération par sa virtuosité et son talent d'improvisateur.
Il se retire à Fontainebleau où il décède en 1953...

son Histoire, sa Vie, sa Famille, ses Amis...

Son père s'appelait Jean, sa mère Negros, son frère Joseph.

Le 23 janvier 1910 comme chaque année a la même époque, une troupe de comédiens ambulants s'arrête à Liberchies en Belgique. Elle va donner sa représentation...

Pendant ce temps, dans une roulotte, Negros met au monde son deuxième enfant ; on le baptise sous le nom de Jean, et on l'appelle Django.
Django enfant, voyage avec sa famille a travers la France, l'Italie, l'Afrique du nord. La guerre terminée, la famille retrouve à Paris la roulotte ou Django va vivre presque sédentaire, pendant une quinzaine d'années.
Son père joue parfois du violon ou de la guitare ou accorde des pianos.
La musique pour Django est ce qu'il y a de plus beau au monde.
À 12 ans, sa première guitare : un banjo-guitare.
Il rêve : "Comme j'aimerais devenir un grand musicien !"
Il ne quitte plus sa guitare, même pas pour dormir...

Il va écouter en cachette son père et son oncle qui jouent parfois dans une brasserie. Un soir, on le surprend... Django a 13 ans lorsqu'il commence sa carrière de musicien dans un bal. Il joue déjà des airs américains et commence a être connu des musiciens. Il fait ses premiers enregistrements.

Une nuit, en rentrant dans sa roulotte, il allume une bougie, la bougie bascule et tombe dans le panier de sa femme Naguine, rempli de fleurs en papier. En quelques instants, la roulotte prend feu. Naguine et Django se précipitent au dehors. Django est amené a l'hôpital... il gardera toujours les cicatrices à sa main gauche; deux doigts sont paralysés.

Django se remet au travail ; souvent, sa main lui fait si mal qu'il a envie d'arrêter. Mais Django réussit : il joue aussi bien et même mieux avec trois doigts, qu'autrefois avec les cinq.

Il devient un vrai guitariste de jazz.
En 1934, il forme avec son frère Joseph un orchestre : il devient célèbre dans le monde entier et joue avec de grands musiciens de jazz comme Stéphane Grappelli.
Mais il n'oublie pas ses frères manouches et quand il a trop envie de les revoir, il les invite chez lui... il est encore plus content quand il retrouve un campement.

Django vieillit, et de plus en plus souvent il dit a ses amis : "Je ne sais pas pourquoi, mais mes doigts n'ont plus toute leur agilité; j'ai du mal à jouer parfois."
Vers 1950, il s'installe à Samois-sur-Seine, près de Fontainebleau, où il mène une vie tranquille entre la peinture, la pêche et le billard...

Le 15 mai 1953, après une partie de pêche, il est frappé de congestion. Il meurt à l'hôpital.

Il n'a alors que 43 ans mais sa musique vit encore... et pour longtemps.

sur la route de Django il y a d'autres manouches...

"Babik, fils de Django, ton cœur est incrusté de musique ; donne-nous les mélodies du soleil, ta promenade d'accords sera longue demain"

les obsèques de Jean ''Django'' Reinhardt

Babik Reinhardt son fils, lui aussi était guitariste...
__________________________________________________________________________
la légende de Django - Un texte, toujours passionnant, instructif et vivant, tel qu'il fut publié à l'époque. La légende de Django par Yves Salgues

Quatre ans après la disparition du musicien, Yves Salgues publiait dans 'Jazz Magazine' un texte en neuf épisodes narrant la "légende de Django Reinhardt". Un texte, toujours passionnant, instructif et vivant, tel qu'il fut publié à l'époque. Un portrait extrêmement vivant du guitariste...
>>> lire la suite

La marque de Django par Jean-Louis Guitard (Publié en 1976)

Django Reinhardt : un cas de maîtrise instrumentale hors du commun. Un exemple de perfection technique, tant par la vélocité que par la sonorité, magistralement adaptée à une sensibilité. Et cela malgré une déformation physique qui, chez la plupart des autres hommes, aurait anéanti toute velléité de carrière musicale...
>>> lire la suite

_____________________________________________________________________
les Pommes de ma Douche - 363, rue du 21 Août 1944 - 41250 MONT-près-CHAMBORD Courriel: laurent.delaveau@wanadoo.fr